mardi 7 avril 2015

La Banque Pop se lance dans le crowdfunding

La banque mutualiste s’apprête à ouvrir une plateforme de financement participatif à destination des PME et des startups du Grand Ouest.


Même si le site n’est pas encore ouvert, on connaît son nom : Proximea. Proximea, comme proximité. De fait, cette nouvelle plateforme de crowdfunding s’adressera exclusivement aux porteurs de projets et aux investisseurs de Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Vendée, Morbihan et du Finistère. 

Autre originalité, le projet est porté par des banques dites traditionnelles. En l’occurrence, la Banque Populaire Atlantique en partenariat avec le Crédit Maritime Atlantique, autre filiale du groupe BPCE.

L’objectif, lui, est classique. Il s’agit d’offrir une alternative au circuit bancaire, certains projets de création d’entreprise atypiques peinant à trouver des financements en agences. Tous les entrepreneurs de la zone concernée ayant besoin d’une levée de fonds comprise entre 150 000 et 1 million d’euros peuvent ainsi contacter l’équipe de Proximea.

Raisonnable, Proximea ambitionne de mener à bien cette année trois dossiers pour un montant global de 1,5 million d’euros. La plateforme s’engage à ne présenter aux particuliers qui se sentiraient l’âme de business angels « que des dossiers passés au crible ». « Nous souhaitons participer à la montée en puissance de projets prometteurs dans des domaines variés comme par exemple ceux du transport, de l’énergie, de la santé, de l’immobilier et même du vin, sans oublier les projets du littoral », avance Ulric Le Grand, son dirigeant.

Question vin justement, le communiqué de presse cite, en exemple, 10-Vins. Cette startup nantaise a pu lancer la D-Vine, un dispositif innovant de dégustation de vin, grâce à une campagne de dons réussie sur le réseau de financement participatif Ulule. Sorte de sommelier 2.0, la D-Vine permet de servir des flacons de 10cl dans des conditions parfaites de température et de carafage, en un temps très court. L’appareil s’adapte au vin sélectionné grâce à la puce RFID placée sur le flacon.





Les 3 atouts du crowdfunding

1. Indépendance vis-à-vis des process bancaires
Pas toujours simple d’obtenir un prêt bancaire pour lancer un service ou produit innovant. Avec un financement participatif, l’entrepreneur se trouve face à des investisseurs naturellement sensibles aux idées nouvelles.

2. Recommandation et notoriété
Bien orchestrée, une campagne de crowdfunding – notamment avec l’aide des réseaux sociaux – s’apparente à une véritable campagne de communication d’envergure. De plus, la viralité d’un projet audacieux permet de mobiliser ou de fédérer une communauté bien plus efficacement et rapidement que par le biais d’une démarche de prospection classique.

3. Test grandeur nature
« Like » et commentaires sur les réseaux sociaux, partage des contenus rich média, relais sur les blogs, forums… Autant d’occasions de jauger la popularité d’une idée, d’un projet, ou de se nourrir des suggestions constructives de la communauté.